Tarifs

Bilan Psychomoteur 150€

Forfait comprenant :

  • 1 entretien préalable d’1h
  • 2 séances de bilan de 45 mn
  • Rédaction du Compte Rendu
  • Bilan remis en mains propres

Entretien préalable seul 50€

Séance supplémentaire pour le bilan 39€

Séance Enfant/Adolescent au cabinet (45mn) 39€

Séance Enfant/Adolescent/Adulte hors cabinet (45mn) 60€

Frais de déplacement inclus jusqu’à 20kms AR (0.50€/km au-delà)

Séance Adulte au cabinet (1h) 48€

Participation aux Réunions 45€

Votre psychomotricien fixe librement le montant de ses honoraires dans le respect du tact et de la mesure. Ils ne font pas l’objet d’un remboursement par l’assurance maladie. Il est cependant possible de bénéficier de différentes aides afin de financer les soins (Mutuelles sous la forme de forfait, dossiers MDPH* demandant une augmentation des aides sociales, financement exceptionnel sécurité sociale). Informations, devis et factures sont fournis sur demande.

Votre psychomotricien accepte les paiements par chèque, en espèces et par virement bancaire.

Financements

Bien que réalisés sur prescription médicale, les actes de psychomotricité ne sont pas pris en charge par la Sécurité Sociale dans le cadre d’une activité libérale.
Néanmoins, plusieurs solutions de financements sont possibles :

Mutuelles

Vous pouvez faire une demande écrite d’aide spéciale ou de fonds social.
De plus en plus de mutuelles remboursent les séances de psychomotricité.
Le mode de remboursement est différent suivant les mutuelles (certaines prennent en charge 50 % des frais, d’autres proposent des forfaits…).
Voici une liste non exhaustive de mutuelles qui proposent des remboursements tout ou partie :

  • Airbus
  • Air France (20€/séance)
  • Apicil : 55€/séance dans la limite de 4 séances/an
  • April Santé Solidaris (650€/an)
  • Asetys
  • Audiens prévoyance
  • Banque Populaire Atlantique
  • EDF
  • Groupe France Mutuelle : jusqu’à 250€/an
  • Gras Savoye
  • Harmonie Mutuelle : à partir du niveau 2 : le bilan 75€/an et la séance 30€ dans la limite de 5 séances/an
  • Humanis
  • Intégrance : jusqu’à 400€/an selon les contrats
  • Matmut : niveau 1 : 30€/an, niveau 2 : 100€/an
  • MGC : 20€/séance, dans la limite de 3,4 ou 5 séances/an en fonction du contrat
  • MGEN : 16€/séance avec un maximum de 30 séances/an
  • Mutualia : option bien-être entre 90 et 150€/an
  • Mutuelle d’Argenson
  • Mutuelle Baloo
  • Mutuelle du Crédit agricole
  • Mutuelle Interiale (fonction publique) 20 à 35€/séance dans la limite de 3 séances/an
  • Mutuelle Intégrance (jusqu’à 400 euros par an)
  • Mutuelle Générale
  • Mutuelle Militaire
  • Mutuelle Prévoyance Santé
  • Mutuelle SMH : 6 à 12 € /séance avec un maximum de 12 séances/an
  • Mutuelle Verte
  • Pacifica (10 séances)
  • Previnform
  • Pro BTP
  • PTT
  • RATP
  • Renault
  • SMO : forfait annuel selon formule choisie
  • UMC
  • Uneo

Renseignez-vous auprès de votre mutuelle. Le montant des prestations est donné à titre indicatif et peut ne plus être à jour.
Le psychomotricien peut établir des factures ou devis de séances en vue d’un remboursement.

Lorsque votre mutuelle ne rembourse pas la psychomotricité :
Toutes les mutuelles ont une commission de recours amiable pour les dépassements d’honoraires, pour les auxiliaires 4 de la médecine comme pour les psychomotriciens.
Vous pouvez donc constituer un dossier de recours à adresser au service social ou à la commission des prestations sociales de votre mutuelle.

Dans tous les cas, le dossier doit être constitué de:

  • Une lettre de demande d’aide exceptionnelle,
  • La prescription médicale du bilan psychomoteur et/ou de séances de psychomotricité,
  • Le compte rendu du bilan psychomoteur,
  • Les factures acquittées,
  • Le devis des séances.

Si le dossier est accepté, la mutuelle peut octroyer un forfait.

CPAM

La CPAM encourage les patients à aller consulter un psychomotricien dans les centres conventionnés (CMP, CMPP, CAMPS, etc.). Cependant, ces centres étant souvent débordés, les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous peuvent être très longs.
La CPAM propose des prestations extra-légales (PEL), soit à caractère social (soumises à condition de ressources), soit destinées aux personnes en situation de handicap (Affection Longue Durée – ALD). Il faut constituer un dossier et l’envoyer au responsable des aides extra-légales ou à l’assistante sociale de la caisse.
Un formulaire est à réclamer à votre centre de sécurité social ou sur le site de la CPAM
Un dossier doit alors être constitué de :

  • Une demande des parents de prise en charge financière
  • La prescription médicale
  • Le compte-rendu du bilan psychomoteur
  • Un devis détaillé des séances
  • Les différents comptes rendus médicaux et paramédicaux, scolaires,
  • Les justificatifs de salaires…
  • Un courrier attestant de l’impossibilité de soins ou de l’absence de places en CMP, peut s’avérer utile pour appuyer votre demande.

Dans le cadre de la maladie d’Alzheimer, renseignez-vous auprès de la CPAM pour savoir si une aide peut être possible.

Caisses d’assurance retraite et service du personnel de votre entreprise

Votre entreprise et la caisse de retraite à laquelle vous cotisez peuvent participer avec des accords particuliers et modulables, par le biais du fonds social pour soins coûteux. Renseignez-vous auprès d’eux directement.

CAF

Faire une demande de prestation pour “soins coûteux et prolongés”
Se renseigner auprès de votre CAF pour la constitution du dossier

MDPH

En cas de reconnaissance d’un handicap, la MDPH donne un financement par le biais de l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé, de l’AAH (Allocation Adulte Handicapé) qui sont reversées par la CAF.
Ces demandes doivent être réalisés au moyen du formulaire Cerfa n°13788*01, accompagné d’un certificat médical détaillé datant de moins de 3 mois.
Le dossier est à demander auprès de :
MDPH du Nord :
21, Rue de la Toison d’Or
59669 Villeneuve d’Ascq
Téléphone : 03 59 73 73 73

Pathologies reconnues en vue d’un remboursement des séances de psychomotricité :

  • Dyspraxie, Troubles des Acquisitions des Coordinations
  • Dyslexie
  • Dysgraphie
  • Retard psychomoteur, maladresse
  • Troubles du comportement et de la relation à autrui
  • Handicaps moteurs, sensoriels, psychiques et mentaux
  • Trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité

Dans tous les cas, un dossier doit être monté, avec le formulaire, le certificat médical, les différents bilans de l’enfant (psychomoteur, orthophonique…) ou de l’adulte concerné. Il doit être adressé à la MDPH du lieu de votre résidence. La MDPH transmet ensuite la demande à la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), chargée d’instruire la demande.

L’allocation reversée sera proportionnelle au degré de handicap reconnu.

Autres

Vous pouvez vous renseigner auprès du CCAS de votre mairie si des aides peuvent vous être octroyées.

La mise en lien avec certaines associations défendant les droits des personnes portant une pathologie (DYS, cancer, handicap…), avec des associations d’entraide sociale peuvent également ouvrir des possibilités de remboursement.

Menu